fbpx
Comment gérer son temps quand on est blogueur ?

Comment gérer son temps quand on est blogueur ?

Je ne vous apprends rien si je vous dis que le blogging est le fait de tenir un blog et donc de partager avec des lecteurs potentiels une passion ou des connaissances que vous possédez et désirez simplement transmettre.  Bref, c’est un travail très noble et qui peut s’avérer être extrêmement chronophage. La question est donc : Comment gérer et gagner du temps dans le blogging ?

 

Du temps que l’on ne soupçonne pas

 

On a tous aujourd’hui un agenda extrêmement remplie. On ne va pas se mentir en disant que l’on est tous complètement surchargé d’activités en tout genre et que c’est donc compliqué de trouver du temps libre  et même mieux, de trouver du temps pour bloguer.

 

Alors qu’est-ce que l’on appel du temps non-soupçonné ? C’est simplement le temps durant lequel nous entreprenons des actions qui peuvent aisément être cumulées avec une autre action mais que l’on ne fait pas forcément. On entend par là les temps de trajets, les temps passés dans la salle de bain, les pauses cigarettes ou même encore les repas pourquoi pas ? Le but ici est de mettre à profit un maximum de ces temps « remplaçables ».

 

L’activité principale dans le blogging est d’écrire des articles ou faire des vidéos. Tout cela nécessite un temps de préparation en amont et c’est durant ces temps que l’on ne soupçonne pas qu’il va falloir faire l’effort de les préparer. Par exemple, si vous empruntez les transports en communs, sachez que le temps moyen des français pour leurs trajets domicile-travail est de 50 minutes par jour.  Cela correspond environ à 175 heures par an c’est énorme.

 

Par conséquent, profitez de ce temps pour écrire ou tout au moins poser les grandes lignes de vos prochains articles ou prochaines vidéos. Au fur et à mesure que vous en ferez, vous irez de plus en plus vite et donc ces préparations seront de plus en plus abouties.

 

Si vous ne prenez pas les transports en communs, utilisez votre temps de pause cigarette pour le faire. Car oui, une pause ne consiste pas simplement à ne rien faire mais plutôt à changer d’activité durant un court moment. C’est donc cette notion qu’il faut bien garder en tête dans cette partie.

 

Peu importe le type d’activité que vous réalisez  au quotidien, simplement réaliser une autre activité aura un impact reposant et donc bénéfique sur vous. Mais vous allez me dire que tout le monde ne fume pas non plus… Ce à quoi je vous répondrai que tout le monde doit passer aux toilettes dans sa journée. Ok cela ne vas pas prendre plus de 3 minutes en moyenne à chaque passage, mais chaque minute compte. On sait que la plupart des vidéos tuto que l’on trouve aujourd’hui sur le web sont plus courtes que ça alors instruisez-vous ou tout au moins cherchez pendant ce temps des futurs sujets.

 

Du temps que l’on peut modifier

 

On vient de voir comment il est possible de gagner un peu de temps ou du moins ajouter, à ses habitudes, d’autres activités qui vont permettre de réaliser des tâches rapides mais cruciales. Voyons maintenant comment trouver le temps modifiable ou remplaçable ?

 

Le temps modifiable ou remplaçable est le temps que l’on utilise mais pas forcément à bon escient. On va donc le considérer comme peu utile ou comme déjà efficace mais que l’on pourrait rendre encore plus utile.

 

Pour trouver ces moments, il va falloir faire un petit travail sur vous-même afin de déterminer quels sont ces moments et donc vous poser une seule et même question : Est-ce que j’utilise ce temps de façon optimisée ? Si la réponse est « oui », alors essayez de creuser ailleurs pour trouver un autre moment. Si au contraire la réponse est « non », alors essayez de trouver un moyen de l’améliorer. En général, il y a toujours un moyen d’amélioration car ce n’est JAMAIS parfait.

 

Par exemple, si vous avez l’habitude de prendre chaque mercredi de 17h à 18h pour tourner une n-ième vidéo pour votre blog, demandez-vous comment vous pourriez améliorer ce temps en modifiant par exemple votre « studio », chercher des logiciels plus performants ou des moyens d’enregistrements qui vous éviterait de faire des retouches à vos acquisitions. Toutes ces améliorations peuvent vous faire économiser un temps précieux.

 

On vient de parler des temps à améliorer mais qu’en est-il des temps remplaçables à 100% ? Je parle ici de temps comme celui passé devant la télévision qui n’aurait rien à voir avec votre projet de blog qui vous tient tellement à cœur. Je ne dis pas ici que la télévision ne sert à rien attention, si vous tenez un blog sur la vie politique ou les nouvelles quotidiennes, la télévision peut s’avérer être un allié fidèle. Mais si ce n’est pas le cas, essayez de changer d’activité et de lier cette nouvelle activité à votre blog. Par exemple, si tous les soirs vous passez 2h devant votre sitcom préférée, demandez-vous si il ne serait pas possible de réduire ce temps d’une demie heure pour le passer sur votre blog.

 

Cela peut sembler parfois un peu dérisoire, mais 30 minutes par jours se transforment en 182,5h par ans ce qui fait l’équivalent de 8 jours complets (24h/24). Si ce temps devient un temps de productivité, votre blog peu gagner jusqu’à un article par jour et donc gagner en référencement car il sera beaucoup plus complet. Il s’avèrera donc plus rentable.

 

Du temps que l’on choisit

 

Vient maintenant le temps que l’on choisit. Personne ne vous a forcé à vous lancer dans le blogging, c’est donc un choix de votre part. Comme je l’ai dit un peu plus haut, nous avons tous un emploi du temps chargé mais c’était déjà le cas en se lançant dans l’aventure du blogging.

 

Vous devez donc définir un temps quotidien pour travailler sur votre projet et naturellement vous y tenir. C’est pourquoi il faut s’organiser et si possible à l’avance au risque de modifier son emploi du temps au fur et à mesure de l’avancée du projet.

 

Ce temps choisit doit devenir le temps de production le plus important et le plus productif possible. C’est pendant ces périodes que les plus grosses avancées de votre blog auront lieux.

 

Heureusement, avec les temps insoupçonnés et les temps modifiables, vous avez déjà les plans des tous vos articles ou vidéos, vous avez déjà tous vos prochains sujets, peut-être même que vous avez réussi à écrire des articles complets ou tourné des vidéos. Vous pouvez donc avoir atteint tous vos objectifs sans même avoir réellement commencé à travailler sur votre blog.

 

Cependant, vous avez libéré du temps pour travailler sur votre blog. Le meilleur conseille que je puisse vous donner à cette étape est de reprendre (rapidement ou non) ce que vous avez fait sur les temps insoupçonnés et modifiables afin de faire les modifications nécessaires et améliorations possibles. Le temps choisit vas aussi vous permettre de réaliser vos article et vidéos qui ne seraient pas déjà réalisés mais aussi les éventuels montages.

 

Je vous conseille également de gérer dans ces moments uniquement consacrés au blogging les parties que vous jugerez les plus importantes comme les rendez-vous, les réunions si il y en a, tout ce qui nécessite un contact avec des tiers personnes.

 

Dans cet article, je vous ai montré qu’il était facile de trouver du temps pour travailler sur votre blog et qu’il était même possible de réaliser 80% des tâches sans même libérer des heures entières de votre emploi du temps ou presque. Je vous invite à lire la liste ci-dessous pour vous faire une idée sur les temps modifiables d’une vie.

 

Dans une vie on passe :

 

  • Plus de 23000 heures à laver son linge

 

  • Près de 800 heures à regarder du foot

 

  • Plus de 650 heures à attendre un train ou un bus

 

  • Près de 7 ans à lutter contre des insomnies

 

  • Environ 6 mois dans des files d’attente

 

  • 4 ans au téléphone

 

  • 11 ans devant la télévision

 

  • 5 mois à se plaindre (bloguez à la place !!!)

 

  • 26 ans à dormir (ne le négligez pas celui-là)

 

 

A vous de savoir ce que vous voulez faire de votre temps…

En savoir plus sur le Blog de Kevin :

12 astuces pour créer des pages de vente qui VENDENT

12 astuces pour créer des pages de vente qui VENDENT

Avoir une page de vente, un produit fini et intéressant, c’est bien beau, mais encore faut-il qu’il se vende.

 

La page de vente est très importante pour pousser à l’achat et je vais vous montrer 12 astuces pour créer des pages de vente qui convertissent.

 

Vous avez un site internet avec un peu de trafic ? Ou une page de vente ? Mais vous voyez que les ventes ne se font pas ? Et si ça ne venait pas du produit mais tout simplement de votre page ?

 

Avec une bonne page de vente vous pourriez booster vos ventes.

 

Voici 12 astuces qui vous aiderons à avoir une page de vente qui converti

 

Pour faire de votre page de vente une machine à conversion voici 12 astuces imparables.

 

1. Une offre irrésistible

 

Un des élément incontournable et indispensable c’est que votre service ou produit réponde à la problématique de vos prospects, il faut vraiment que le produit réponde à leur besoin.

 

La page de vente devra donc contenir le produit qu’ils attendent et non pas celui que vous voulez faire. Beaucoup d’entrepreneurs se trompent et sortent des produits qui leur font plaisir à eux. Grosse Erreur.

 

Il faut donc que votre page contienne le produit auquel ils s’attendent en cliquant sur votre article de blog, publicité….

 

Les clients doivent aussi ressentir l’appel d’un produit d’une haute valeur pour un investissement limité, donc en prenant le moins de risque et en ayant un retour sur investissement.

 

Si vous venez un produit sur le stress, ils veulent que ça les aident rapidement et cette promesse doit apparaître dans votre page.

 

 

2. Montrez les bénéfices de votre produit

 

Démontrez quels sont les points forts de votre produits, listez tous les bénéfices ( dans les détails ). Le futur client doit être rassuré et avoir envie d’acheter votre produit.

Par rapport à vos concurrents essayez d’apporter quelque chose de plus ou choisir un angle différent.

 

3. Montre des chiffres

 

Qu’est ce que cherchent les clients au fond ? Ce sont les résultats.

 

Votre argumentaire de vente doit donc être orienté vers des résultats avec si possible des chiffres, des témoignages.C’est le résultat. Il leur faut des objectifs crédibles et réalistes.

 

Par exemple si vous avez un produit de régime, évitez le : perdrez 10 kgs en 2 semaines, ce n’est pas crédible.

 

Le bon exemple :

 

Par exemple, quel est l’objectif ? : « Comment perdre 5 kgs par mois en mangeant sainement » ou « Augmenter vos conversions de 200 % » ? bref vous avez compris.

 

Le résultat est là « Perdre 5 kgs en un mois » ainsi que le chiffrage : « 20 % ».

 

4. Les freins à l’achat, comment les briser ?

 

Aucun produit sur le marché est parfait, il y’aura toujours des points négatifs ( Points non abordés, Prix….)

 

Vous devez donc briser les freins à l’achat et supprimer en amont les objections. Focalisez vous sur les points forts. 

 

Par exemple, si vous vendez une formations sur le stress à 297 €, mettez plutôt en avant les bénéfices : « vous arriverez bientôt à gérer votre stress et vivre une vie normale.… »  et évitez de donner le prix total ( 297 € ) mais dites que ça vous coûte 9 € par jour pendant un mois pour retrouver votre sérénité.

 

5. Ne soyez pas dans le jugement

 

Beaucoup trop de gens se permettent de juger les futurs prospects dans leur page de vente et ça se voit de plus en plus, c’est une méthode que je déteste.

 

La critique est bien sûr autorisée mais sans viser les prospects, vous n’êtes pas là pour juger mais pour les aider dans leur problème. Vous pourriez les vexer et les bloquer. Ce n’est pas le but.

 

Dans la page de vente, mettez du cœur, de la compassion, de l’empathie. Remettez l’humain au centre.

 

6. Intégrez le lecteur

 

Des centaines de personnes voir des milliers vont lire votre page, utilisez le vous ou le tu, n’utilisez pas le ils, essayez de lier une relation avec votre lecteur, c’est très important.

 

N’utilisez pas trop le ” je “, rien de pire que de voir une page de vente ou la personne ne parle que de elle.

 

Posez des questions qui engagent un OUI dans votre page pour impliquer encore plus les futurs clients.

 

Par exemple : Vous vous sentez stressé ?

 

 

7. L’art de raconter une histoire

 

Un élément puissant est d’utiliser le « storytelling ».

 

Ne mettez pas les bénéfices comme ça à la suite mais mettez les en scène. Racontez une histoire ou vous intégrer les avantages, pourquoi pas votre histoires ?

 

En racontent une histoire ( réelle ou imaginaire ) vous capterez l’attention de vos lecteurs.

 

8. La force du copywriting

 

La finalité d’une page de vente est que vos visiteurs passent à l’action, il ne faut jamais oublier cet objectif.

 

C’est un art de persuasion et de séduction.

 

Vous devrez donc utiliser des titres accrocheurs, Utiliser des expressions clef percutantes, du texte qui captive et des visuels attirants.

 

9. La crédibilité, la base

 

Pour convertir vos prospects en client, vous devez être crédible, mettez des exemples réels sur votre page de vente, des témoignages et avis clients…. Apportez le maximum de crédibilité.

 

Par exemple sur un site de Webmarketing, quelqu’un qui met ses chiffres de vente sur sa page et celui qui n’en met aucun, vous achetez chez qui ? Réfléchissez bien à ça 🙂

 

10. Restez simple dans vos phrases

 

Tout le monde n’a pas le même degré d’expertise que vous.

 

Donc restez simple dans vos mots, qu’ils soient compris par tout le monde.

 

Si vous utilisez un jargon professionnel ils pourraient décrocher, n’oubliez pas qu’ils viennent chercher des solutions chez un ” experts ” et qu’ils ont pas forcément le même niveau de connaissance que vous.

 

11. PAS DE FAUTES

 

Pour garder sa légitimité je vous conseille décrire sans faute de grammaire et d’orthographe. Si vous avez des lacunes vous pouvez télécharger l’excellent logiciel Antidote ou encore le correcteur en ligne reverso.

 

Je sais ce que certains vont me dire : ” mais évidemment c’est la base ” et pourtant je vois énormément de pages de vente avec des fautes. Les petits fautes sont pardonnables mais quand je vois certains pages, j’ai mal à ma France 🙂

 

Faites des phrases courtes et non de longues phrases qui risquent d’endormir vos prospects.

 

Utilisez donc des virgules et des points pour scinder vos propos.

 

N’abusez pas des points d’exclamation et des smiley.

 

12. Motivez le passage à l’action

 

Le but ultime de votre page de vente est de pousser à l’achat.

 

Mais pour certains lecteurs, ils ne connaissent pas forcement les pages de vente et ne savent pas comment passer à l’action.

 

Guidez les pas à pas pour les amener à l’action et ne compliquez pas votre page de vente, le plus simple possible est souvent le mieux.

 

Conclusion

 

La page de vente ne sert pas seulement à proposer un service ou un produit, elle doit être percutante, convaincante.

 

Vous avez maintenant toutes les informations pour construire une page de vente efficace et percutante, vérifiez bien que votre page de vente possède tous les éléments de cet article.

 

Tout le monde peut écrire une page de vente efficace, il faut y passer du temps et apprendre les bases mais tout le monde peut y arriver.

 

Vous pouvez aussi déléguer cette tâche sur des sites tel que 5euros ou Fiver mais je vous conseille de vous y former, c’est très intéressant et ça permet de balayer les thèmes du Marketing, la psychologie humaine et l’écriture. En un seul mot : Passionnant

 

Comment trouver des clients sur Linkedin ? La stratégie ultime

Comment trouver des clients sur Linkedin ? La stratégie ultime

Linkedin est très puissant pour développer votre entreprise.

 

Mais comment prospecter sur Linkedin ?

 

Ce n’est pas forcement simple mais avec cet article, je vais vous partager des astuces pour vendre efficacement des services auprès de professionnels du réseau social.

N’hésitez pas à prendre des notes et surtout d’appliquer les différentes techniques pour bien prospecter sur Linkedin.

 

Étape numéro 1 : Il faut connaître votre offre

 

Il est très important avant de commencer quoi que ce soit de bien connaître votre offre

  • Que voulez-vous vendre ?

 

  • Comment ?

 

Dès que votre offre est créé, vous pouvez sereinement vous diriger vers la seconde étape pour votre prospection sur Linkedin

 

Étape numéro 2 : Apprenez à connaître votre prospect

 

Il faut que vous définissiez votre avatar client et choisir votre cible

 

  • Pour qui ?

 

  • Comment communiquer avec eux ?

 

  • Quel sont leurs activités ?

 

 

Étape numéro 3 : Améliorer et optimisez votre profil sur Linkedin

 

 

En premier lieu, si vous n’avez pas de profil, créez en un. C’est Indispensable.

Mettez une phot de profil ( professionnelle ), pas de vous sur la plage en été évidemment. Faites-vous aider par un photographe professionnel pour de meilleurs photos ( environ 50 € )

Ensuite, vous devez créer une bannière, je vous invite à utiliser le site Canva.com qui est très simple et gratuit pour la création de votre bannière.

Utilisez une phrase d’accroche pour attirer vos futurs prospects. Ensuite mettez votre bio et décrivez votre activité qui répond à un problème. Par exemple : J’aide les gens à optimiser et augmenter leur chiffre d’affaire.

 

  • En première phrase : La problématique des entrepreneur est d’avoir du mal à augmenter leur chiffre d’affaire.

 

  • Et ensuite, je vais répondre à la question tout en exposant mes compétences.

 

Mettez ensuite vos activités sur votre profil, évidemment en rapport avec votre cible. ( pas la peine de dire que vous avez bossé comme infirmier si c’est pour aider les entrepreneurs …)

Dans ce cas là, ce qui est recommandé est de mettre des activités en rapport avec la cible que vous souhaitez atteindre. Il ne sert à rien de mettre que vous avez travailler à KFC si vous souhaitez vendre du Coaching.

 

Étape numéro 4 : Améliorer votre prospection sur Linkedin

 

La recommandation sur Linkedin est un puissant tremplin car le Business fonctionne sur le bouche à oreille et les recommandations. Si vous avez 1 recommandation positif et votre principal concurrent 99, devinez chez qui le client va acheter, c’est la preuve sociale.

 

Demandez des recommandations aux personnes de votre réseau, c’est une stratégie puissance. Vous pourriez proposer un ebook en échange d’une recommandation.

 

Étape numéro 5 : Construisez votre réseau

 

Ajoutez des personnes en rapport avec votre avatar, par exemple si vous êtes coach de vie, ajoutez des coachs de vie. Ajoutez 100 personnes par jour environ. Et quand vous ajoutez quelqu’un, laissez-lui une petite note.

 

Dès que quelqu’un a rejoint votre réseau, laissez-lui un message de bienvenue.

 

Donnez des conseils désintéressés et une fois la confiance établie, vous pouvez proposer votre offre en fonction de ses besoins. Au bout d’un moment, après un échange de valeur et une réelle discussion, je propose d’échanger pendant 45 minutes par visio-conférence ou par téléphone.

 

Mais il y a énormément d’éléments à prendre en compte et je vous conseille vivement de vous former.

 

J’ai testé plusieurs formations à ce sujet qui vont de la gratuité à plus de 1000 euros mais celle de Julien sort du lot.

 

Julien est un entrepreneur qui est basé à Shangaï et qui est suivi par 20 000 personnes sur Linkedin. Il a des méthodes de prospection vraiment remarquables et efficaces.

 

C’est donc l’un des programmes que je vous recommande si vous souhaitez une méthode efficace. J’ai augmenté de façon impressionnante les nombres de membre sur ma page.

 

Je vous laisse découvrir son programme en cliquant ici

 

La prospection sur Linkedin est vraiment puissance car peu de gens l’utilise et c’est une source de trafic et de prospects inestimables et surtout ultra-ciblés.

 

Lien du programme : school.juliensd.com/linkedin-machine-a-vendre/krdq5

 

 Meilleur blog Francophone sur Linkedin :  https://blog.juliensd.com/

 

Que pensez vous de Linkedin ?

 

 

 

 

5 Astuces de Growth Hacking puissantes

5 Astuces de Growth Hacking puissantes

Le Growth hacking, on en a déjà tous entendu parler et on l’utilise même sans le savoir.

 

Mais avant de vous donner les 5 astuces Growth Hacking, posons nous d’abord cette question :

 

Mais c’est quoi le Growth Hacking ?

 

Pour synthétiser le Growth Hacking est l’ensemble des techniques qui permettent à votre Business une croissance rapide en utilisant différentes ressources et surtout intelligemment. On va voir l’ensemble de l’expression pour mieux comprendre.

 

  • Growth = croissance : Le Growth Hacker créé des raccourcis, des hacks, des astuces Marketing inédites pour une croissante rapide de votre Business.
  • Hacking = piratage : Ca n’a rien à voir avec les virus et les ordinateurs, je vous vois déjà mettre à jour votre anti-virus mais rien à voir 🙂 En gros les hacks font appel à l’imagination et à des failles des systèmes pour augmenter votre croissante. C’est prendre de l’avance sur les technologie pour en tirer le meilleur.

 

Nous allons voir 5 astuces pour réussir à augmenter votre trafic grâce au Growth Hacking :

 

Astuces 1 : Ecrire des Ebook réguliérement en peu de temps

 

 

 

Il s’agit tout simplement de compiler ses articles de blog et créé un Ebook avec. C’est un gain de temps énorme, vous pouvez le vendre ou encore l’utiliser comme un bonus. Génial non ?

 

Vous prenez tous vos articles et vous les compilez, rajoutez des sous-titres. Vous pouvez l’arranger comme vous voulez. Pas besoin d’un gros contenu non plus si c’est pour un cadeau bonus, 2500 mots suffisent pour en fait un petit Ebook de Bonus.

 

Il suffit d’avoir une trame globale et les sujet à aborder, afin de ne pas faire trop de redondance.

 

Et là vous vous dites : OK, c’est bien beau mais ça doit être long à faire.

 

Et pourtant non, il suffit de compiler par exemple 5 articles, de les mettre en forme, de créé une couverture avec Canva par exemple et c’est parti.

 

Ou si vous ne souhaitez pas le faire, déléguez le à quelqu’un sur le site Fiver ou 5 euros.

 

Et voilà, il ne reste plus qu’à annoncer la sortie de ton livre gratuit (ou payant), auprès de tes prospects et autres, les envoyer donc sur votre site et voilà :). C’est aussi simple que ça.

 

Astuce 2 : Citez les influenceurs

 

 

Lorsque vous publiez un article extérieur  sur vos réseaux sociaux ou sur votre blog, faites en sorte que l’auteur le sache, surtout si il a une grosse communauté.

 

Ce qui est génial c’est que ça fonctionne aussi bien sur Facebook, que sur Twitter, Instagram ou Linkedin, vous pouvez mentionner directement l’influenceur dans la publication. Si l’auteur voit ce que vous partagez et que vous vous intéressez à lui, il finira par vous suivre à son tour.

 

Par la suite vous pouvez toujours le contacter pour lui parler de votre site ou d’un de vos produits.

 

Astuce 3 : Le pouvoir des emails

 

 

Ne laissez jamais vos abonnés sans nouvelle de votre part, il faut qu’il se souviennent de vous. Programmez une campagne de mail et partagez vos nouveaux contenus. La plupart des logiciels le font : MailChimp, Aweber, System Io. Cela les fera revenir sur votre blog et créera un sentiment de confiance.

 

Astuce 4 : Les articles invités

 

 

Les articles invités sont des moyens magiques de vous faire connaître, non seulement ça vous aide à créé votre notoriété mais en plus ça vous fait remonter dans les résultats de Google grâce aux Backlinks. Plutôt sympa non ?

 

De plus les relations avec d’autres blogueurs pourront vous être utilises à l’avenir. Au delà de l’amitié vous pourriez avoir des projets en commun. Pourquoi ne pas en profiter ?

Astuce 5 : Les forums

 

C’est une des technique les plus sous évalués et pourtant toujours aussi efficace en 2019. Vous pouvez facilement attirer des prospects grâce aux forums.

 

Il existe pourtant quantité de forums disponibles pour chaque thématiques.

 

Rejoignez les forums et commencez à montrer votre expertise mais n’y allez pas comme un bourrin en faisant de la publicité à tout va. Vous seriez vite expulsé.

 

Attention, les personnes visitant ces sites sont le plus souvent en demande de solutions et non à la recherche de prestataires, mais c’est important de participer aux conversations afin de développer votre notoriété..

 

Passez du temps sur ces forums et répondez à un maximum aux questions. Ce n’est qu’une fois votre réputation bâtie que vous pourrez offrir vos services et faire des propositions commerciales dans les commentaires, réponses ou encore sur les activités du forum.

 

Un site qui conviendra certainement à la majorité d’entre vous est sans doute Quora, disponible depuis peu en version française. J’ai d’ailleurs fais un article dessus récemment.

 

Il existe de nombreuses autres techniques de Growth Hacking, j’en propose d’ailleurs une dans ma formation Facebook Power.

 

Et vous, Quel est votre astuce préférée ?

Une source de trafic inédite ( Tutoriel vidéo )

Une source de trafic inédite ( Tutoriel vidéo )

Aujourd’hui je vais vous faire découvrir une source de trafic inédite. Grâce au site Quora vous pourrez facilement avoir des prospects qualifiés et une source de trafic inestimable.

 

Qu’est ce que Quora ?

 

Ce site est un site de question réponse comme par exemple Yahoo. Il permet donc d’avoir facilement du trafic mais ultra qualifié.

Je vous laisse découvrir mon tuto :

 

 

Le blogging est-il mort ?

Le blogging est-il mort ?

Je vois souvent sur internet que le blogging est mort, qu’un blog ne sert à rien et qu’un simple tunnel de vente suffit. Ah, si c’était si simple 🙂 Je vais vous donner les 3 raisons qui vont vous prouver que le blogging n’est pas mort et qu’il a encore de beaux jours devant lui 🙂

 

Et oui on entend qu’on perd beaucoup de temps avec un blog et que ça ne sert plus à rien en 2019. Dois-je alors jeter à la poubelle ma formation ? Je peux vous assurer que non, le blog est INDISPENSABLE.

 

Le blog et le SEO, les super alliés

 

Si vous avez un simple tunnel de vente vous devrez soit utilisé les réseaux sociaux, soit de la publicité payante.

 

Je m’explique, sur les réseaux sociaux vous perdrez beaucoup de temps car il faudra chaque fois remonter vos posts et publier régulièrement. Non seulement vous perdrez du temps mais en plus ça peut devenir contre-productif de faire de la publicité pour un tunnel de vente. il est toujours plus agréable de partager de beaux articles écrits par vos soins.

 

Et il vous faudra investir pas mal dans la publicité aussi si vous souhaitez utiliser le tunnel de vente uniquement.

 

Avec un blog, le trafic sera expodentiel, cela veut dire que votre trafic ne fera que de s’accroître une fois que vous aurez travaillé dessus, il sera naturel et les visiteurs viendront pas eux même. Pas besoin de perdre du temps sur les réseaux sociaux, le trafic viendra de lui même. Et tout ça grâce à à la magie du SEO.

 

Votre blog, votre expertise

 

Le blog montre votre expertise et vos compétences, cela montre si votre blog est bien fait quelqu’un de sérieux, qui sait ce qu’il fait et qui  a des compétences susceptibles d’aider les autres.

C’est en quelque sorte une carte de visite virtuelle, un portfolio qui va encore plus appuyer votre réputation. Avec un simple tunnel de vente il est dur d’asseoir une réputation malheureusement. Mais avec un blog bien documenté vous montrerez toute votre expertise à vos futurs clients.

 

Même si vous êtes dans une niche très concurentielle, je peux vous assurer que le blog fera la différence entre vous et la personne qui a juste une page Facebook.

 

Votre blog vous appartient

 

Imaginez que vous avez un tunnel de vente, un compte instagram ou un compte Facebook ou vous faites toutes vos ventes. Le jour ou le service s’arrête ou vous bloque pour une raison ou une autre ( Youtube peut fermer votre chaîne pour des raisons obscur par exemple ) vous avez toujours votre blog qui vous appartient, vous gardez tous vos articles et vos bases de données. Il est donc très important d’avoir son propre écosystème et de ne pas dépendre des autres.

 

Pour l’anecdote je connaissais un entrepreneur qui faisait tout sur Facebook, il vendait dessus, avait sa page, ses contacts. Le jour ou Facebook lui a fermé son compte pour usage abusif de publicité, je peux vous dire qu’il s’en ai voulu. Il a tout perdu d’un coup, ses articles sur sa page, ses contacts dans son groupe Facebook. Bref il a perdu tous ses clients.

 

D’où l’intérêt d’avoir un système à SOI.

 

En conclusion

 

Non le blogging n’est pas mort, au contraire, tous les gens qui disent pouvoir s’en passer finalement y reviennent tout doucement. Je ne dis pas que c’est impossible d’avoir un business sans blog, certains y arrivent mais c’est plus difficile et personnellement dépendre d’un réseau social me fait flipper 🙂